Mes pinceaux : lesquels et pour quoi ?


Cosmétiques / mardi, septembre 22nd, 2015




Hello ! 
Ah je suis contente de vous faire cet article ūüôā √Ä l’√©poque o√Ļ j’apprenais √† me maquiller toute seule comme une grande, j’avais quelques pinceaux (3 en tout je crois) : un pour les yeux, un pour la poudre et un pour les l√®vres. Intuitivement, je leur avais donn√© leurs attributions : tiens toi t’es large tu seras pour la poudre, toi t’es tout fin ce sera pour les l√®vres, etc. Mais je n’avais pas de guide officiel de qui fait quoi. 
Aujourd’hui, c’est diff√©rent, avec les blogs, les vid√©os, internet, on peut trouver r√©ponse √† quasi tout. Il n’emp√™che que je ne trouve pas toujours √ßa √©vident de s’y retrouver et de faire la diff√©rence entre les diff√©rents pinceaux et de voir ce qui est vraiment utile de ce qui est accessoire. 
Compar√© aux youtubeuses maquillage, j’ai un nombre de pinceaux ridicule mais c’est peut-√™tre pour √ßa que c’est int√©ressant que j’√©crive cet article. Parce que dans la vie de tous les jours, on n’a pas besoin d’avoir 10 000 pinceaux pour se maquiller et ce m√™me si on veut faire un truc assez pouss√©. 
Donc, je vous pr√©sente mes pinceaux, ils y sont tous. √Ä mon sens, il y a l√†-dedans tout ce qu’il faut pour r√©aliser n’importe quel maquillage. Pas besoin de plus, en m√™me temps 14 pinceaux, c’est d√©j√† pas si mal ūüėČ Je vous donne leur utilit√© et la fa√ßon de les reconna√ģtre. Allez, c’est parti ! 

On va commencer par le teint :
1) Le pinceau √† poudre : Il s’agit de celui de gauche (je les pr√©sente tous de gauche √† droite), il est g√©n√©ralement assez fourni et avec des poils hauts mais pas trop serr√©s. C’est pour moi un v√©ritable indispensable, il permet d’√©taler la poudre uniform√©ment sur le visage (poudre compact ou libre peu importe). J’en ai un avec un long manche, il y en a des beaucoup plus courts (je pense au kabuki notamment), peu importe, c’est selon ce que vous trouvez le plus pratique.
2) Le pinceau √† fond de teint : c’est donc naturellement celui de droite, il a des poils beaucoup plus courts, plus serr√©s et tranch√©s horizontalement, difficile de ne pas le reconna√ģtre. Je ne mets pas de fond de teint mais je l’utilise avec ma CC cr√®me en hiver. Il n’est pas indispensable comme pinceau, beaucoup √©talent leur font de teint √† la main ou √† l’√©ponge (beauty blender par exemple). C’est un choix. Moi, je l’aime bien parce qu’avec lui, c’est quasi impossible de mal √©taler sont fond de teint, les poils permettent de r√©partir le produit uniform√©ment et les mouvements circulaires sur le visage (oui c’est important de faire des cercles et non des lignes) sont tr√®s agr√©ables et r√©veillent la circulation. √Ä noter qu’il y a √©galement un pinceau √† fond de teint de forme tr√®s arrondie que j’appelle en U invers√© et qui fait le m√™me job mais l√† on l’utilise avec des mouvements de va et vient (les risques de d√©marcation ou de non homog√©n√©it√© sont selon moi plus √©lev√©s avec ce dernier).

Passons à présent aux joues:
1) Pinceau √† blush : G√©n√©ralement petit, pas trop fourni, aux poils plus serr√©s que le pinceau √† poudre, c’est en fait la version plus petite de ce dernier. Pour moi, il est indispensable puisqu’il sert √† marquer mes petites (pas si petites que √ßa) joues. Je trouve qu’un maquillage sans blush est un maquillage non fini, il manque un truc, du relief sinon c’est trop uniforme au niveau du teint.
2) Pinceau √† blush biseaut√© :  Comme son nom l’indique il est biseaut√© donc coup√© en diagonal. Il est assez pratique pour creuser les joues et affiner le visage et il peut √©galement √™tre utilis√© de fa√ßon classique pour marquer les pommettes, c’est un 2 en 1 finalement. Si vous aimez le contouring, il peut √™tre un excellent alli√© surtout si vous d√©butez.
3) Le pinceau estompeur : Difficile d’√™tre plus claire, il sert √† estomper et c’est ma foi bien pratique. Une fois le blush pos√©, on a souvent envie de le fondre dans la poudre, de fa√ßon √† rendre le maquillage plus naturel. En forme d’√©ventail, il balaye d√©licatement la mati√®re sur une large surface sans faire de d√©marcation. Il peut aussi servir √† mettre une petite touche d’enlumineur ou de bronzer mais seulement si vous aimez l’effet subtil et l√©ger. Autre fonction ultra pratique, il permet d’√©liminer efficacement les r√©sidus d’ombres √† paupi√®res tomb√©s sur votre visage sans faire de traces. Il n’est pas indispensable et votre pinceau √† poudre peut faire le job (peut-√™tre un peu plus lourdement) mais il est quand-m√™me pas mal du tout.


Mon étape préférée : masquer les cernes

1) Le pinceau √† concealer : Ce pinceau n’est pas le plus facile √† reconna√ģtre car il ressemble √† celui pour le fard √† paupi√®re. Moi-m√™me, il m’arrive de me tromper. Lui aussi ressemble au pinceau √† poudre mais ce serait ici la version miniature. Pratique pour les retouches au niveau des cernes ou pour cacher les petites imperfections (bouton, ridule, point rouge, etc.), je l’utilise en compl√©ment du beauty blender.
2) Le beauty blender : Alors non, ce n’est pas un pinceau mais il fait malgr√© tout partie de mes instruments (de torture ? euh non je plaisante ^^). Pratique car il tient bien dans la main, il est facile √† nettoyer puisque c’est une √©ponge. Il peut servir pour le teint (plut√īt du c√īt√© large et biseaut√©) et pour les cernes (plut√īt du c√īt√© pointu). Je l’utilise pour le travail plus grossier et je termine avec le pinceau si besoin. Attention, il ne fait pas frotter le beauty blender mais le tapoter sinon on enl√®ve de la mati√®re.

Nous voici √† l’√©tape de l’ombre √† paupi√®re :
1) Le pinceau √† fard √† paupi√®re plat : C’est un pinceau tr√®s plat et pr√©cis, je le trouve particuli√®rement pratique pour les ombres plus cr√©meuses et si on veut d√©limiter une zone pr√©cise pour les poudres. 
2) Le pinceau ombreur : Il est arrondi et assez plat (beaucoup moins que le précédent cependant) avec des poils assez courts et il est parfait pour les ombres sèches. Celui-ci est pour moi indispensable.
3) Le pinceau ombreur √©vas√© : Beaucoup moins serr√©s que les deux autres, il permet de recueillir la mati√®re et de l’√©taler beaucoup plus grossi√®rement. J’aime l’utiliser sur le haut de la paupi√®re fixe et sous les sourcils pour mettre en lumi√®re mais il n’est absolument pas indispensable.


 Il s’agit √† pr√©sent d’accentuer le regard :
1) Le pinceau ombreur biseaut√© : Ce n’est pas le pinceau le plus facile √† utiliser mais une fois ma√ģtris√©, il est du plus bel effet. Son c√īt√© biseaut√© permet des effets de d√©grad√© : le c√īt√© le plus court accueille le fard le plus clair et le c√īte le plus en pointe accueille le fard le plus fonc√©. On peut alors fondre clair et fonc√© en allant du centre de la paupi√®re vers l’ext√©rieur de celle-ci en cr√©ant une l√©g√®re ombre en forme de banane dans la pliure.
2) Le pinceau estompeur-d√©gradeur : Beaucoup plus facile √† utiliser, il permet de fondre diff√©rents fards les uns dans les autres, d’ombrer l’ext√©rieur en l’√©tirant sur l’ombre la plus claire. Avec ses poils courts en forme d’herbe fra√ģchement tondue, il offre un travail pr√©cis sans risque d’√©chec. 
3) Le pinceau creux de paupi√®re : Je vous parle ici d’un pinceau que je n’ai plus, je l’ai perdu en vacances et il faut absolument que je le rach√®te car il est tr√®s pratique et indispensable si un veut faire un smoky r√©ussi. Tr√®s facile √† reconna√ģtre, il est plus fin et allong√© que les autres et se fini en pointe l√©g√®rement arrondie (il me fait penser √† un pinceau √† gouache). Comme son nom l’indique, il permet de travailler le creux de la paupi√®re, d’y pauser une ombre plus fonc√©e et de venir ensuite travailler le coin externe de l‚ÄôŇďil. 
 
 Un petit trait d’eyeliner ?
1) Le pinceau liner pointu : Il permet de tracer son trait d’eyeliner sur la paupi√®re mobile. Et il est beaucoup plus pr√©cis et facile √† utiliser que les diff√©rents feutres, crayons etc. Il permet de faire des traits fins et de les √©paissir sans se rater. En plus, avec lui, il est beaucoup plus facile d’√™tre en ras de cils. Ah moi, je ne peux plus m’en passer ! 
2) Le pinceau liner : Ne le confondez pas avec le pinceau √† sourcils qui lui ressemble fort mais est davantage biseaut√©. Ici, il l’est l√©g√®rement pour suivre la courbe de l‚ÄôŇďil mais c’est vraiment l√©ger. Je l’utilise en ras de cils sur la paupi√®re inf√©rieure et parfois sur la paupi√®re sup√©rieure si je veux faire un trait de liner avec un fard √† paupi√®re fonc√©, je le mouille l√©g√®rement pour √™tre plus pr√©cise et accrocher plus de mati√®re et je trace mon trait (il est plus diffus et plus discret qu’avec de l’eyeliner, √ßa convient bien √† un maquillage de jour).


Terminons avec la bouche :
1) Le pinceau √† l√®vres : Je n’en ai qu’un et il me suffit amplement. Avant, j’en avais un tr√®s pointu, ce qui permettait un contour pr√©cis (peut-√™tre un peu trop d’ailleurs) mais pas de remplissage. Celui-ci avec sa forme large √† la base et pointue au bout permet les deux : dessiner et remplir. Il est un poil moins pr√©cis que le pr√©c√©dent et c’est mille fois mieux car beaucoup plus naturel. Le pinceau √† l√®vres est pour moi indispensable pour bien mettre son rouge surtout si il est soutenu. Les couleurs claires peuvent passer mais les couleurs intenses se doivent d’√™tre impeccablement mises car toutes les erreurs se voient. Je travaille avec le pinceau et ensuite, j’intensifie avec le rouge en lui-m√™me que je tapote au centre des l√®vres. Ne pas frotter les l√®vres l’une contre l’autre pour √©viter d’√©tirer la mati√®re et de d√©passer. 
Et bien voil√†, nous avons fait le tour de ma collection ūüėČ Petite chose √† pr√©ciser encore. Il est important de laver r√©guli√®rement ses pinceaux 1 fois par semaine si vous vous maquillez r√©guli√®rement. Car des bact√©ries peuvent se d√©velopper entre les poils… vous utilisez ces instruments sur votre peau et pr√®s de vos yeux, ne l’oubliez pas ! Il existe des produits nettoyants : spray, savon, etc. C’est tr√®s bien mais il n’est pas indispensable d’investir l√†-dedans : un peu d’eau ti√®de, du savon ph neutre, vous les savonnez d√©licatement, vous rincez bien et vous les laissez s√©cher sur une serviette. Ne frottez pas comme des bruts, c’est fragile ces petites choses. ūüôā
Pas la peine d’investir dans des vrais poils, les pinceaux synth√©tiques sont tr√®s bien et pas besoin de se diriger vers des marques de luxe et de d√©penser une fortune, il y a plein de belles choses pas cher. 
Voici quelques adresses pour vos pinceaux :
-ICI PARIS XL
-Di
-Sephora
-KIKO
-Yves Rocher
-Jolimakeup
-etc. 
Je vous dis √† tr√®s bient√īt et prenez bien soin de vos pinceaux.
‚ô° Sidjie ‚ô°

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *